L'organisme de formation continue du CNRS

Accueil > Actualités > La Communication interpersonnelle dans les relations Humaines

La Communication interpersonnelle dans les relations Humaines

Pouvez-vous vous présenter ainsi que nous parler de votre domaine de recherche ?

"Les règles que nous croyions s’appliquer à la langue en général ne sont en fait pas si générales que cela."

Je suis Élodie Oursel, maîtresse de conférences au sein de l’équipe Structure Formelles du Langage et spécialisée en didactique et analyse des interactions. La didactique est la discipline scientifique qui étudie l’enseignement et l’apprentissage. L’analyse des interactions, elle, est le champ de recherches qui étudie le fonctionnement des conversations, et plus largement des interactions (incluant donc les gestes, la gestion de l’espace, etc.). J’étudie ce qui se trouve au croisement de ces deux domaines, c’est-à-dire ce qui fait la spécificité des interactions orales pour les rendre enseignables, et « apprenables », en particulier lorsque l’on apprend une langue étrangère. Ces deux domaines me permettent de manipuler des outils théoriques issus de la linguistique, de la psychologie de l’apprentissage, de la microsociologie, de la psycholinguistique, de la pragmatique, etc. Ces différents champs ont établi des principes, des lois, des règles de fonctionnement de la langue orale en interaction qui donnent un autre regard sur les pratiques monologales et sur les pratiques écrites. Les règles que nous croyions s’appliquer à la langue en général ne sont en fait pas si générales que cela. Ma formation permet d’inclure ces avancées linguistiques et psychosociales dans une réflexion sur les pratiques communicatives professionnelles. En effet, l’oral et l’écrit ont des modes de fonctionnement tout à fait différents : leur maitrise permet donc d’utiliser ces canaux de communication en fonction des objectifs de la communication. Un exemple simple de cela : fixer un rendez-vous peut se faire facilement et efficacement à l’écrit par quelques échanges tandis qu’opérer un brainstorming de début de projet bénéficie grandement de la coprésence des participants.


Vous animez la formation La communication interpersonnelle dans les relations humaines : fondamentaux, analyses et mises en pratique avec CNRS Formation Entreprises, en quoi consiste-t-elle ?

"Nous discutons de la construction du sens d’un message, des types de réactions possibles et des stratégies de communication envisageables."

La formation que je propose avec CNRS Formation Entreprises vise à contrebalancer l’omniprésence des formations en communication de masse, corporate, digitale, commerciale, celle où le communicant s’adresse à une catégorie sociologique plutôt qu’à une personne. Nous y apprenons ensemble les subtilités exploitables dans la communication interpersonnelle, qui permettent d’affiner les pratiques communicatives pour une meilleure efficacité.

Ainsi, nous y explorons les différents modes et espaces de communication : par mail ou en face-à-face, à un public, ou à une ou quelques personnes, en open space, en salle de réunion, ou encore dans un bureau fermé ou ouvert. Nous abordons les théories fondamentales sur les fonctions de la communication ainsi que les apports les plus récents sur son fonctionnement et ses mécanismes. Nous discutons de la construction du sens d’un message, des types de réactions possibles et des stratégies de communication envisageables. Nous voyons les différents modes d’écoute à mettre en oeuvre en fonction des objectifs de la communication, et les profils de personnes afin de comprendre comment l’autre fonctionne. Nous abordons les différences de formation professionnelle, de classe sociale, de sexe, de génération, et de personnalités afin de balayer le spectre des grands facteurs de différenciation. Enfin, nous considérons les stratégies à mettre en oeuvre pour assurer une communication de qualité.

D’un point de vue organisationnel, nous oscillerons entre des moments d’exposition théorique, des moments d’études de cas et de mises en pratique, et des moments où les stagiaires soumettent des expériences concrètes de leur quotidien et où nous discutons ensemble des solutions ou des techniques envisageables.


A qui est destiné cette formation et quelles compétences apporte-t-elle aux apprenants ?

"Ils vont apprendre à maitriser leur communication, à mieux analyser les malentendus et à remédier à des difficultés rencontrées par des interlocuteurs..."

Cette formation s’adresse à toute personne qui voudrait améliorer sa communication interpersonnelle professionnelle. Nous traiterons un peu la communication en réunion et les listes de diffusion, mais nous nous concentrerons sur les finesses que permet la communication ajustée à l’interlocuteur. Ainsi, les participants à la formation vont acquérir des techniques relatives à l’optimisation de leur temps de travail, à la répartition des tâches et aux modes d’adressage possibles. Ils vont apprendre à maitriser leur communication, à mieux analyser les malentendus et à remédier à des difficultés rencontrées par des interlocuteurs. Ils apprendront à mieux écouter leur interlocuteur pour mieux cerner ses attentes et ses besoins et lui parler, le convaincre ou le mobiliser sur un projet.

Typiquement, les participants sont cadres, managers, décideurs, recruteurs, juristes, responsables, professionnels du conseil, de la consultance, de l’audit, du journalisme, ressources humaines, coachs. Ils passent du temps à écouter pour analyser ou pour décider, ou à communiquer directement avec ses équipiers, collègues d’autres services, clients, fournisseurs. Ils cherchent à améliorer la qualité de leur communication ou à atténuer des conflits ou des tensions avec certains interlocuteurs individuels.

Un article rédigé par Elodie OURSEL, maîtresse de conférence Unité Structures Formelles du Langage, Université Paris VIII, UMR7023 du CNRS.